DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un coup de maître à 100 millions d'euros

Vous lisez:

Un coup de maître à 100 millions d'euros

Taille du texte Aa Aa

Mystère autour de la disparition de cinq toiles de maitres au Musée d’art moderne de la Ville de Paris.

Un vol dont le montant total s‘élève à quelques 100 millions d’euros.
Cinq chefs d’oeuvres : “Le pigeon aux petits pois” de Pablo Picasso, “L’olivier près de l’Estaque” de Georges Braque, “La Pastorale” de Matisse, “La femme à l‘éventail” de Modigliani et la “Nature morte aux chandeliers de Fernand Léger, tous volés dans la nuit de mercredi à jeudi.

Des tableaux extremement connus… mais alors qu’elles sont les motivations des voleurs ?

Pour le critique d’art Jean-Marie Baron, “les oeuvres sont assurées par le musée pour un certain montant. Il suffit alors de contacter l’assureur et de dire qu’on réclame la moitiée de leur prix. Ainsi les oeuvres réapparaissent.”

En tout cas, selon un magistrat chargé de l’enquête, il est difficile voire impossible de négocier ces toiles sur le marché de l’art.

Maigre consolation qui n‘élude pourtant pas une question.
Si on sait comment les voleurs se sont introduits dans le bâtiment – en cassant tout simplement une fenetre – on ne sait ne pas en revanche pourquoi le système d’alarme n’a pas fonctionné.

Quant au musée parisien, il reste fermé jusqu‘à nouvel ordre…