DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enquêtes sur les attentats de Londres : le MI5 en question

Vous lisez:

Enquêtes sur les attentats de Londres : le MI5 en question

Taille du texte Aa Aa

La police et les services de renseignement britanniques sont mis en question dans l’enquête sur les attentats de Londres en 2005.

Un juge britannique a en effet décidé que la façon dont a travaillé le MI5, notamment avant les attentats qui avaient fait 56 morts, devait faire l’objet d’une enquête judiciaire distincte.

En anglais cela s’appelle une “inquest”, et il s’agit d’une simple investigation qui n’est pas suivie de procès.

L’enquête devrait commencer en octobre.

Une satisfaction pour les familles de victimes…
“Il existe enfin un espoir, selon l’un de leurs avocats, de répondre à la question “les attentats du 7 juillet auraient-ils pu être évités. Si il apparaît que la police et les services de sécurité ont connu des échecs, alors pourquoi, est-ce qu’ils auraient pu faire plus ? En a t-on tiré des leçons ? Et va t-on mettre en place des mesures efficaces à l’avenir”?

Les services britanniques de renseignement intérieurs avaient commencé avant les attentats à surveiller Mohamed Sidique Khan, le chef des kamikazes, mais l’avait ensuite délaissé par manque de moyens humains et car il n‘était pas considéré comme un suspect prioritaire.

La police du West Yorkshire, en outre, avait fiché l’homme, et possédait depuis dix-neuf ans ses empreintes digitales.