DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Calme précaire dans les rues de Bangkok

Vous lisez:

Calme précaire dans les rues de Bangkok

Taille du texte Aa Aa

Peut-on parler d’un retour à la normale dans les rues de Bangkok ? Tout porte à y croire lorsqu’on observe l’activité de la capitale thaïlandaise ce lundi. Le quartier commercial théâtre de l’assaut de l’armée, mercredi, contre les “chemises rouges” ne porte plus de traces des violences.

Les écoles ont rouvert, tout comme les banques, la Bourse et les barrages ont été démantelés.

Mais quand on interroge les Thaïlandais sur la durée de cette accalmie, la plupart se montrent prudents. A l’image d’un habitant qui déclare : “ Je ne pense pas que ce calme va durer car tout le monde reste inquiet. La population a peur des terroristes. Ce que j’ai vu n’est pas normal, les gens n’osent pas sortir car ils ont peur de bombes ou d’attaques en tous genres.”

“Je pense que ça va s’arranger mais ça prendra du temps, estime une employée d’un salon de beauté. Il faudra un peu de temps pour reconstruire l‘économie après toutes ces destructions survenues de façon si soudaine.”

Depuis le début des manifestations des forces anti-gouvernementales début mars, 88 personnes au moins ont été tuées et 1900 autres ont été blessées dont plusieurs journalistes occidentaux.

Le photographe italien tué lors de l’assaut de mercredi a été incinéré ce lundi dans l’intimité.

Au-delà de ce lourd bilan humain, les autorités se veulent confiantes dans la capacité du pays à rebondir sur le plan économique. Les violences sont survenues alors que la croissance dépassait les 12 %.