DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grève chez British Airways : la facture s'annonce salée

Vous lisez:

Grève chez British Airways : la facture s'annonce salée

Taille du texte Aa Aa

Il n’y a pas de pilotes ce lundi dans les avions de British Airways.

Le personnel naviguant est en grève pour cinq jours après l‘échec ce week-end de négociations avec la direction sur la restructuration en cours.

Les neuf vols quotidiens vers New-York ont été annulés, mais 60% des vols long-courriers au départ de l’aéroport londonien d’Heathrow ont été maintenus, de même que plus de la moitié des court-courriers.

Il faut dire que la compagnie a loué huit avions avec leur personnel de bord à d’autres compagnies aériennes européennes pour transporter ses clients.

La facture de la grève s’annonce salée, comme l’explique, Brian Boyd, cadre national au sein de Unite, le syndicat du personnel naviguant.

“Quand vous faîtes la somme des coûts de ce conflit, comparé à ce que la compagnie voulait initialement épargner, eh bien le coût pour la compagnie du plan de restructuration, avec tous ces salariés qui protestent aujourd’hui alors qu’ils pourraient travailler, dépasse de loin ce que coûterait une résolution de ce conflit,” estime-t-il.

Les grévistes réclament notamment la restauration de leurs indemnités de voyage, sacrifiées sur l’autel de l’austérité. Le mouvement perturbe British Airways depuis des mois. Il s’est soldé par la publication d’une perte annuelle record en mars.