DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jamaïque : état d'urgence à Kingston pour contrer "les forces du mal"

Vous lisez:

Jamaïque : état d'urgence à Kingston pour contrer "les forces du mal"

Taille du texte Aa Aa

Les autorités jamaïcaines affrontent les “puissances du mal” à Kingston. C’est ainsi que le Premier ministre, qui a instauré l‘état d’urgence hier, a qualifié les bandes fortement armés qui ont incendié ou ciblé des commissariats de police. Dans la soirée, de nombreux membres de gangs en provenance de toute l‘île se sont joints à ceux du quartier de Tivoli Gardens dans la capitale, selon les autorités. Leur objectif : protéger un parrain présumé de la drogue , Christopher “Dudus” Coke, menacé d’extradition vers les Etats-Unis.

“Ce sera un tournant pour le reste de la nation de faire face aux puissances du mal qui minent la société et nous valent d‘être classés comme une des capitales du crime dans le monde, a déclaré le Premier ministre Bruce Golding. Nous devons affronter ces éléments criminels avec détermination et sans réserve.”

L‘état d’urgence a été instauré pour un mois à Kingston-ouest et Saint-Andrew. Des résidents, notamment des femmes et des enfants ont été évacués.

Les tensions ont commencé la semaine dernière quand le Premier ministre a annoncé le lancement d’une procédure d’extradition de Coke. Les Etats-Unis veulent le juger pour trafic de cocaïne et d’armes.