DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Belgique tente de rassurer sur sa capacité à présider l'Union

Vous lisez:

La Belgique tente de rassurer sur sa capacité à présider l'Union

Taille du texte Aa Aa

Malgré les turbulences internes, la Belgique est prête à prendre les commandes de l’Union européenne début juillet. A deux semaines des législatives anticipées, le Premier ministre démissionnaire en a donné l’assurance, tout en appelant les institutions européennes à se mettre en avant.

“Il faut laisser la place, je crois, aux institutions européennes. Après le renouvellement du Parlement européen, l’investiture du Président permanent du Conseil européen, il faut donner maintenant l’espace politique et l’espace d’action aux institutions vraiment communautaires”, a expliqué Yves Leterme lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président de la Commission européenne.

“Franchement Monsieur Barroso, en pleine crise de l’euro et en pleine crise financière, un gouvernement démissionnaire qui prend la tête de l’Union, ce n’est pas l’idéal…” a lancé une journaliste.

Réponse de l’intéressé : “Franchement, je peux travailler avec ce gouvernement comme s’il venait d‘être investi.”

Les profondes divisions entre Flamands et francophones hypothéquant la formation d’une future coalition, le gouvernement sortant pourrait être amené à conduire la présidence européenne pendant des semaines, voire des mois.