DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Olli Rehn: "Il est grand temps de compléter l’union monétaire avec une union économique plus puissante”

Vous lisez:

Olli Rehn: "Il est grand temps de compléter l’union monétaire avec une union économique plus puissante”

Taille du texte Aa Aa

Le Commissaire européen en charge des affaires monétaires, Olli Rehn a été aux avant-postes de la lutte contre la crise de la dette souveraine. Il a été le témoin de la confrontation politique et économique entre les Etats membres à l’occasion de l’incendie grec. Il pense que le Pacte de stabilité doit être modifié et que la Commission doit avoir un droit de surveillance important sur les budgets nationaux.

Sergio Cantone, Euronews:
“Commissaire Rehn, que pensez-vous des mesures que prennent certains pays de l’Union européenne pour s’attaquer à la crise actuelle, comme la Grèce, l’Italie, l’Espagne. Pensez-vous que ces mesures peuvent faire bon ménage avec la croissance ?

Olli Rehn, Commissaire européen en charge des affaires économiques et monétaires.

Oui elles le peuvent et en fait elles sont nécessaires parce que plusieurs Etats membres souffrent de très hauts niveaux d’endettement public et de deficits qui eux-mêmes handicapent le développement économique. Elles peuvent avoir sur le court terme, le très court terme un impact négatif sur la croissance mais d’un autre côté ces mesures sont nécessaires dans beaucoup de pays car ceux-ci font face à de tels niveaux de dette publique…. De plus le service de la dette publique affecte l’investissement privé dont on a besoin pour la croissance économique et la création d’emplois

Euronews
Pour parler des mesures à prendre pour plus de discipline fiscale et spécialement de discipline budgétaire, pensez-vous qu’après les décisions de vendredi dernier, l’Union européenne est sur la bonne voie ?

O.Rehn
On peut dire que les Etats membres de l’Union ont clairement compris l’importance primordiale de l’assainissement budgétaire et de finances publiques saines. Il est important que nous combinions le retour à l‘équilibre budgétaire et la croissance économique dans les réformes structurelles.

Euronews
A propos de la gouvernance économique de la zone euro ? Nous ne payons pas les mêmes impôts et pourtant nous prenons les mêmes décisions économiques. Est-ce que c’est viable ça pour la monnaie unique ?

O.Rehn
La situation actuelle n’est certainement pas viable et il est vraiment temps maintenant au sein de l’Union monétaire européenne de compléter l’union monétaire par une union économique plus puissante.

Euronews
Est-ce que les Etats membres sont prêts à réduire leur souveraineté nationale s’agissant par exemple du contrôle de leur budget ?

O.Rehn
Il y a eu un gros, gros changement parmi les Etats membres, dans leur attitude sur cette question et je trouve que renforcer la surveillance budgétaire préventive c’est vraiment être au cœur de la gouvernance économique. Ce qu’il est légitime d’espérer c’est que la Commission analyse et les ministres des finances et l’Eurogroupe contrôlent les grandes lignes des budgets nationaux en terme d‘équililbre budgétaire, avant qu’ils soient finalisés.

Euronews
Les 750 milliards d’euros arrivent-ils trop tard pour sauver la maison qui brûle?

O.Rehn
La politique c’est une question de volonté, mais c’est aussi l’art du possible et cette fois bien que nous ayons une grande volonté, nous devons parallélement coordonner plusieurs positions des Etats membres de l’Union européenne ou de la zone euro. Donc globalement nous pouvons évoluer rapidement si besoin est, mais ça doit s’accompagner d’un assainissement budgétaire accéléré des pays concernés.

Euronews
Barak Obama est-il une sorte de nouveau Président de l’Union européenne ? Parce que cette mesure pour aider les pays members a été prise seulement après l’intervention du Président Obama. En fait il est intervenu deux fois.

O.Rehn
Ce fût une coïncidence que plusieurs coups de téléphones se produisent en même temps. Ce serait sous- estimer l’intelligence des européens de dire que nous n’avions pas remarqué le feu de forêt que nous devions contenir. C’est ce nous avons fait
d’ailleurs.

Euronews
Mais la décision a été prise seulement après la pression exercée par les américains.

O.Rehn
Il n’y a pas eu de pression et je considère les Etats Unis d’Amérique comme un partenaire pas comme quelqu’un qui fait pression sur nous.

Euronews
La Pacte de stabilité va-t-il être modifié ?

O.Rehn
Il devra être modifié et les propositions de la Commission ont pour objectif de renforcer la gouvernance économique et spécialement de raffermir les armes préventives et aussi correctrices du Pacte de stabilité et de croissance.

Euronews
Et à propos des sanctions qui pourraient être prises ?

O.Rehn
Mon opinion est que la prévention est toujours meilleure que la correction, mais si la prévention et une correction précoce échouent, alors nous aurons besoin d’avoir aussi des instruments concrets, des incitations, tel qu’un plus large recours à la politique d’investissement de l’Union européenne pour inciter les Etats membres à respecter le Pacte.