DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nouveau plan d'austérité espagnol

Vous lisez:

Le nouveau plan d'austérité espagnol

Taille du texte Aa Aa

Le plan d’austérité à double détente, décidé par le gouvernement espagnol a pour objectif bien sur l’accélération de la réduction du déficit budgétaire espagnol. Quelles sont les grandes lignes de ce plan ? Les salaires des fonctionnaires vont être réduits en moyenne de 5% à partir de juin 2010; ils seront gelés en 2011. Les hauts salaires de la fonction publique seront les plus lourdement affectés. La revalorisation des retraites sera également gelée en 2011 et l’an prochain, l’aide à la naissance de 2.500 euros qui avait été mise en place en 2007 pour soutenir la natalité sera supprimée.

D’autre part l’investissement public va être diminué de 6 milliards d’euros d’ici 2011 et la dotation aux régions et aux municipalités va être réduite à hauteur de 1,2 milliard d’euros d‘économie.
Après les 50 milliards du premier plan d’austérité annoncé en janvier, le gouvernement Zapatero table sur 15 milliards d’euros d‘économies supplémentaires pour réduire le déficit du budget à 3% du PIB en 2013 contre 11,2% fin 2009.

“Si chacun y va de sa contraction budgétaire, il va y avoir une autre double dépression en Europe. Donc beaucoup d’autres choses doivent être réalisées à côté de l’austérité budgétaire. L’austérité seule n’est pas suffisante”, affirme l‘économiste Nouriel Roubini.

Le gouvernement espagnol sait que ces nouvelles mesures auront une incidence sociale pour le pays déjà confronté à un taux de chômage supérieur à 20%.

Après les fonctionnaires et les retraités, le gouvernement Zapatero présentera bientôt un nouvel impôt pour les riches, baptisé “effort de solidarité” par le premier ministre espagnol.