DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une enquête ouverte sur les violences en Jamaïque

Vous lisez:

Une enquête ouverte sur les violences en Jamaïque

Taille du texte Aa Aa

La chasse au baron de la drogue continue en Jamaïque. Une traque qui a déjà provoqué la mort d’au moins 60 personnes, dont 44 civils tués dans des affrontements entre forces de l’ordre et narcotrafiquants. Face aux plaintes de la population, le gouvernement a promis une enquête sur les agissements de la police depuis la déclaration de l‘état d’urgence dimanche à Kingston.

“La police a confirmé la mort de 26 personnes, mais il est probable que le nombre de victimes soit plus élevé”, a déclaré le Premier ministre, Bruce Golding. “Il ne nous est pas possible, pour l’instant, de déterminer dans quelles circonstances elles ont été tuées. Nous avons besoin de plus d‘éléments, notamment de dépositions de témoins oculaires, une enquête minutieuse va être menée.”

Au centre de la crise : Christopher Coke, chef présumé du principal quartel de la drogue en Jamaïque, que les autorités ont décidé d’extrader vers les Etats-Unis. Il est toujours en fuite.

Les familles des quartiers pauvres de Kingston pleurent leurs morts et restent terrées chez elles, en attendant un retour au calme définitif.