DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives en République tchèque: gouvernement de coalition en vue


République tchèque

Législatives en République tchèque: gouvernement de coalition en vue

Un an après la mise en place du gouvernement intérimaire dirigé par Jan Fischer, les électeurs tchéques sont appelés aux urnes jusque samedi, à la mi-journée, pour désigner les 200 députés de la chambre basse. Le leader du parti qui remportera le plus grand nombre de voix sera alors nommé premier ministre, et chargé de former un nouveau gouvernement.

L’ancien premier ministre social démocrate est le grand favori des derniers sondages. Jiri Paroubek a mené le plus gros de sa campagne sur deux promesses essentielles, la hausse des retraites et des allocations de chômage.

Paroubek est talonné dans les sondages par le vice-président de l’ODS. Ce parti de droite prône de son côté un retour à l’austérité et la mise en place de mesures drastiques pour assainir les finances publiques. Petr Necas estime que les réformes du marché du travail, de la santé publique et des retraites sont indispensables.

Aucun des 25 partis en lice ne semble à priori en mesure d’obtenir suffisamment de voix pour gouverner seul. Des négociations devraient donc démarrer dès samedi soir pour la formation d’un gouvernement de coalition.

Les communistes, qui pourraient recueillir plus de 5% des voix, ont une bonne carte à jouer dans ces négociations.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une flottille contre le blocus de Gaza