DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marée noire: BP abat sa dernière carte

Vous lisez:

Marée noire: BP abat sa dernière carte

Taille du texte Aa Aa

Les prochaines heures seront décisives pour BP dans le Golfe du Mexique. Elles diront si les tentatives de colmatage de la fuite à l’origine de la marée noire ont porté leurs fruits.

Des débris ont été injectés à haute pression dans le puits de pétrole sous marin.
Selon la compagnie pétrolière, les chances de succès sont de 60 à 70%. En cas d‘échec, on risque l’explosion.

“Je sais qu’on a l’impression qu’on ne fait pas grand chose, mais je peux vous dire que nous travaillons 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, explique
Michael Abendhoff, porte-parole de BP. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour minimiser l’impact de cette fuite. Nous sommes ici pour arrêter le pétrole et limiter son impact, et là où il y a impact, nous avons des effectifs sur les côtes pour nettoyer, a-t-il ajouté.”

Le ressentiment contre BP a gagné en intensité hier quand il est apparu que la compagnie pourrait avoir menti sur le volume de pétrole qui s‘échappe du puits depuis fin avril. Des experts mandatés par l’administration américaine parlent 2 à 3 millions de litres par jour, trois à quatre fois le chiffre avancé par BP.

Jusqu‘à 110 millions de litres se seraient déjà déversés dans la mer, six à dix fois plus que lors du naufrage de l’Exxon Valdez en 1989, au large de l’Alaska.