DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moscou : gay-pride express pour semer la police

Vous lisez:

Moscou : gay-pride express pour semer la police

Taille du texte Aa Aa

Comment organiser une gay-pride quand elle est interdite ?
Et bien à Moscou ceux qui militent pour les droits des homosexuels ont joué au chat et à la souris aujourd’hui avec les forces de l’ordre. Comme d’habitude, ils étaient très peu, mais bien décidés à défier les autorités.

“Nous avons le droit de manifester, dit un militant russe. Nous avons le droit de parler ouvertement dans la rue, pour que la société connaisse notre opinion. Après cela la société sera plus tolérante envers nous.”

Leur mini gay-pride a duré moins de cinq minutes, au pas de course sur l’une des principales artères de la ville.

“Aujourd’hui c’est comme sous l‘ére soviétique, rajoute Peter Tatchell, un activiste britannique. Ceux qui manifestent pacifiquement sont poursuivis par la police et le FSB comme s’ils étaient des criminels ou des terroristes. Alors que nous sommes juste des militants pacifistes pour les droits des homosexuels.”

Il a fallu attendre 1993 pour que la Russie décriminalise l’homosexualité, mais 80% des Russes pensent que c’est immoral. Alors entre l’hostilité ambiante, et la répression policière, être gay en Russie est un acte de bravoure.