DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Flotille humanitaire : la violence israélienne unanimement condamnée


monde

Flotille humanitaire : la violence israélienne unanimement condamnée

Sur la scène internationale, le recours israëlien à la violence ne trouve de salut aux yeux de personne. Depuis Genève, la Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Navi Pillay, a fermement condamné l’assaut meurtrier.

“Je tiens à souligner à quel point j’ai été choquée d’apprendre qu’un convoi d’aide humanitaire avait été attaqué tôt ce matin et qu’il y avait des morts et des blessés, et ce, alors que la flotille approchait des côtes de Gaza,” a-t-elle déclaré.

L’Espagne, qui occupe la présidence tournante de l’Union européenne, a qualifié de disproportionnée l’intervention militaire israélienne et a convoqué l’ambassadeur d’Israël à Madrid. Trois Espagnols faisaient partie du convoi.

L’indignation est grande dans les capitales européennes, et notamment à Paris.

“C’est un accident qui s’est déroulé de façon impossible à supporter dans les eaux internationales, a estimé le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, vraiment il faut attendre les détails, mais notre condamnation est ferme et continue de l‘être bien entendu.”

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a elle directement appelé son homologue israélien Avigdor Lieberman pour réclamer l’ouverture d’une enquête par Israël sur les circonstances de son intervention.

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a elle réclamé l’ouverture d’une enquête à son son homologue israélien Avigdor Lieberman, avec qui elle s’est entretenu au téléphone.

“J’ai aussi profité de l’occasion pour souligner l’importance d’ouvrir l’acheminement de l’aide humanitaire à Gaza, pour assurer aux gens ordinaires une existence meilleure que celle que j’ai pu constater de mes yeux,” a-t-elle ajouté en référence au blocus.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Afghanistan: démission du président allemand Horst Köhler