DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'atterrissage "vert" : un bon point pour le transport aérien

Vous lisez:

L'atterrissage "vert" : un bon point pour le transport aérien

Taille du texte Aa Aa

Cet airbus A320 qui fait la liaison Barcelone Madrid prépare sa descente vers la piste d’atterrissage. Au commandes le capitaine met les réacteurs au ralenti à 9000 mètres d’altitude pour un atterrissage plané au lieu de la traditionnelle descente par paliers. Pour un vol Barcelone Madrid en A320, pour un vol court ou moyen courrier ce type d’atterrissage vert permet l‘économie d’au moins 100 kilos de kérozene, et évite le rejet d’une tonne de CO2 dans l’atmosphère.