DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ballon rond, la coupe du monde et les figurines Panini

Vous lisez:

Le ballon rond, la coupe du monde et les figurines Panini

Taille du texte Aa Aa

La passion du foot, cela peut se vivre sur le terrain, devant sa télé, mais aussi à travers les albums Panini.

Panini, l’histoire de quatre frères italiens qui, dans les années 1960, collectionnaient les photos de footballeurs. Ils en ont fait des vignettes à coller sur des albums. Et aujourd’hui, c’est un business planétaire.
Ainsi, à Stuggart, en Allemagne, s’est tenue récemment une grande bourse d‘échange des figurines.

Parmi les participants, un jeune garçon qui raconte son “expérience” Panini : “moi, le moment que je préfère, c’est quand j’enlève l’autocollant, que je colle l’image, et quand l’album est complet !”

Ces collections d’images Panini, c’est avant tout une affaire d’enfants, surtout de garçons d’ailleurs. Mais souvent, les papas ne sont pas en reste. Il faut dire que forcément, cela réveille des souvenirs ! Ainsi Rüdiger, 47 ans, pas peu fier de montrer son plus vieil album, celui de la coupe du monde 1978, en Argentine. “J’en ai trois exemplaires, dit-il, dont un que j’ai acheté récemment aux enchères sur internet. C‘était l’occasion d’avoir enfin les trois figurines qui me manquaient depuis le temps”.

A quelques jours du début de la coupe du monde, le transfert des figurines bat son plein : “Toi, tu me donnes qui, en échange de Messi ? Et moi, je t‘échange une photo d’Anelka contre une de Robben”… Bref, pour les jeunes et les moins jeunes, c’est une manière comme une autre d’entrer dans la compétition.