DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La chute de la maison BP : une tragédie aux multpiles conséquences

Vous lisez:

La chute de la maison BP : une tragédie aux multpiles conséquences

La chute de la maison BP : une tragédie aux multpiles conséquences
Taille du texte Aa Aa

L’action British Petroleum a encore perdu du terrain à la bourse de Londres mercredi après avoir lâché 13% mardi. Les investisseurs s’alarment de l‘échec de sa dernière tentative pour arrêter la marée noire dont le coût seulement technique est pour l’instant de 1 milliard de dollars pour BP. La capitalisation boursière du géant pétrolier britannique a tellement fondu depuis le début de la tragédie écologique que certains analystes estiment possible le rachat de BP par un de ses deux plus grands concurrents : l’américain Exxon Mobile ou bien l’anglo-néerlandais Shell.

L’action BP a perdu 36% de sa valeur sur les marchés depuis le début de la fuite de pétrole.

Le pétrolier britannique qui en 2009 a versé 6 milliards d’euros au fisc britannique et 8 milliards à ses actionnaires ne devrait pas être aussi généreux cette année. Les actionnaires n’auront pas de dividende et la nouvelle coalition au pouvoir devra faire une croix sur une bonne partie des impôts versés par BP. Le manque à gagner va encore creuser le déficit budgétaire.

L’autre implication de la tragédie touche les retraités britanniques. BP considéré jusqu’ici comme une valeur solide, a les faveurs des nombreux fonds de pension qui y sont investis en Grande Bretagne. Si le titre continue sa dégringolade – les plaintes judiciaires contre BP sont à encore à venir – la capitalisation des retraites britanniques va elle aussi s’amaigrir.