DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rafah : l'oxygène des Palestiniens

Vous lisez:

Rafah : l'oxygène des Palestiniens

Taille du texte Aa Aa

Ils sont plusieurs centaines de Palestiniens de Gaza à profiter de l’ouverture du terminal de Rafah pour se rendre en Egypte. Cet unique point de passage de la bande de Gaza non contrôlé par Israël a été rouvert mardi. Ne sont autorisés que les vivres, l’aide médicale et humanitaire.
Ce n’est pas nouveau, chaque mois l’Egypte ouvre quelques jours sa frontière avec Gaza mais après l’assaut meurtrier contre la flotille pro-palestinienne, cette aide est plus qu’appréciée.

Si l’Egypte ne laisse pas ouvert en permanence sa frontière avec Gaza, c’est dit-il, pour lutter contre les trafics de toutes sortes avec l’enclave palestinienne. Le Caire entend aussi mettre sous pression le Hamas qui contrôle Gaza. Une politique qui a tendu les relations entre le mouvement islamiste et l’Egypte, accusé de faire le jeu d’Israël en assumant une partie du blocus. Le territoire, asphyxié depuis trois ans, contourne ce blocus par le biais de centaines de tunnels creusés sous la clôture séparant Gaza de l’Egypte.