DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Procès de la catastrophe de Bhopal: deux ans de prison

Vous lisez:

Procès de la catastrophe de Bhopal: deux ans de prison

Taille du texte Aa Aa

25 ans après la catastrophe meurtrière de Bhopal, la branche indienne de la compagnie américaine Union Carbide et sept personnes ont été jugées coupables de “mort par négligence” et condamnées à deux ans de prison. Les familles des victimes et les survivants ont exprimé leur colère devant le tribunal car ils n’ont pu assister au jugement et trouvent la sentence ridicule.

“Pourquoi n’avons nous pas pu entrer? Qui a donné ces ordres? Demandez leur ! Pourquoi le gouvernement et les ministres ont-ils si peur? Nous avons perdus nos maris, nos fils et nos petit-fils! Pourquoi ne veulent-ils pas entendre nos témoignages? Qu’un seul côté témoigne, c’est inutile !”

Pour cette représentante des victimes, “cette condamnation est une grande blague”.
“Le combat continuera jusqu‘à ce que les habitants du Bhopal obtiennent justice et retrouvent une vie digne.” .

Au moment de la catastrophe, Warren Anderson était président de l’usine de pesticides américains Union Carbide. Depuis, il s’est réfugié aux Etats-Unis. 470 millions de dollars ont été donnés au gouvernement indien pour indemniser les victimes.

Le 3 décembre 1984, lorsque le nuage de gaz s’est échappé de l’usine américaine, 3.500 personnes ont été tuées presque instantanément. Les années suivantes, la pollution a fait des dizaines de milliers de victimes.

Une institution indienne estime le nombre de morts à 25.000.

100.000 personnes souffriraient de maladies chroniques.