DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Avec le Gautrain de Johannesbourg, le continent africain a son premier train express

Vous lisez:

Avec le Gautrain de Johannesbourg, le continent africain a son premier train express

Taille du texte Aa Aa

Premier train express d’Afrique, le Gautrain a été mis en service ce mardi à Johannesbourg en Afrique du Sud. Les premiers flots de supporters du mondial ont donc pu l’utiliser.

Avec ses wagons ultra modernes, il relie l’aéroport international de la ville au quartier d’affaires de Standton, où beaucoup de fans vont résider. Fonçant jusqu‘à 160km/h, il lui faut 15 minutes pour couvrir ce trajet contre environ une heure en voiture aux heures de pointe.

“C‘était très confortable, silencieux, pas comme un train classique, et ça bougeait moins. C‘était vraiment, vraiment sympa. J’ai passé un bon moment. Merci au gouvernement, merci pour le train”, se réjouit un habitant de Johannesbourg.

Dans un premier temps ce sont surtout les touristes et les hommes d’affaires qui vont utiliser le Gautrain car le prix d’un aller simple dépasse 10 euros. Un prix qui sera par la suite nettement diminué.

“C‘était super. Ca a été très mal organisé pour la vente des billets, ils n‘étaient pas prêts. Le train lui était super, ils l’ont testé. Mais pour le parking et les billets, je crois qu’ils n’avaient pas fait de tests”, commente un autre résident de Johannsebourg à sa descente de train.

Les travaux de construction ont été accélérés pour que ce premier tronçon soit livré avant le match d’ouverture, vendredi. Mais à terme, le Gautrain constituera l’ossature du futur réseau de transports public sud-africain.

“Le Gautrain, véritable fierté nationale, ne s’arrêtera pas là. Les travaux continuent pour que le train régional rallie également Prétoria, à 80 km de Johannesbourg. Il faudra alors 45 minutes pour rallier les deux villes, alors qu’en voiture il faut compter 1h30 en cas d’embouteillages. On attend 16.000 passagers par jour dans les wagons du Gautrain. Prix moyen, 35 rands le ticket, soit l‘équivalent de 3,50 euros. C’est à peine plus cher que le taxi collectif, mais donc beaucoup plus rapide. Mise en service dans un an. A Prétoria, Sébastien Vuagnat pour euronews”.