DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: "Estamos en huelga..."

Vous lisez:

Espagne: "Estamos en huelga..."

Taille du texte Aa Aa

Le secteur de la fonction publique espagnole est en grève. Ministères, administrations centrales, régionales et locales, santé, éducation, police, justice, poste, agences pour l’emploi, douanes… 25% de la population active est appelée à protester contre les mesures d’austérité sans précédent du gouvernement Zapatero.

La plus impopulaire est entrée en vigueur. A la fin du mois, les salaires des fonctionnaires afficheront une baisse de 5% en moyenne.
Objectif: économiser 15 milliards d’euros.
Les syndicats continuent de crier haut et fort que ce n’est pas la solution pour sortir le pays de la récession:

“C’est impossible qu’une coupe budgétaire dans les secteurs publiques entraîne une amélioration de la croissance. Cela veut dire que les gens consommeront moins et donc qu’il y aura moins de croissance.”

Deux millions et demi de travailleurs de la fonction publique sont concernés. Les syndicats espèrent mobiliser les foules, d’autant plus qu’ils se battent aussi contre une réforme du travail.

“Nous pensons que les baisses de salaires ne vont pas arranger les problèmes économiques. Et nous avons d’autres problèmes. Ces baisses de salaires affecteront des gens qui bataillent déjà pour s’en sortir.”

A Madrid, les fonctionnaires se retrouveront en fin d’après-midi pour manifester. Dans le reste du pays, une soixantaine de rassemblements et manifestations sont prévues.

Pour l’heure, selon les syndicats, la grève serait suivie par 75% des fonctionnaires, 16% selon les autorités espagnoles.