DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La conférence régionale d'Istanbul condamne le raid israélien sur la flottille d'aide à Gaza

Vous lisez:

La conférence régionale d'Istanbul condamne le raid israélien sur la flottille d'aide à Gaza

Taille du texte Aa Aa

A l’exception de l’Etat hébreu, tous les membres de ce sommet, prévu de longue date, ont dénoncé avec force l’opération qui a fait neuf morts le 31 mai dernier.

Israël, sous pression, promet une commission d’enquête interne mais ce n’est pas suffisant pour Ankara qui veut une mission internationale.

Abdullah Gül, président turc :

“Afin d’empêcher la répétition de tels actes et garder le principe de responsabilité devant la justice, selon la déclaration du Conseil de sécurité des Nations-Unies, et pour pouvoir mener une enquête convaincante et transparente, tous les membres, sauf un, du sommet, soutiennent la création d’une commission internationale sous le secrétariat général des Nations-Unies”.

Israël refuse en fait que des membres de ses forces armées soient interrogés par des enquêteurs étrangers.

Et c’est bien là le coeur du problème… Les Etats-Unis pensent qu’une “participation internationale” à l’enquête sur le raid serait “essentielle” pour apaiser la crise… Vladimir Poutine, le président russe, a lui annoncé qu’il allait soulever la question devant les Nations-Unies.