DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie exige une enquête internationale, plusieurs dirigeants arabes approuvent

Vous lisez:

La Turquie exige une enquête internationale, plusieurs dirigeants arabes approuvent

Taille du texte Aa Aa

La Turquie ne compte pas céder sur son exigence d’une enquête internationale pour faire la lumière sur l’assaut contre la flottille au large de Gaza.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan l’a redit ce lundi lors d’un sommet régional à Istanbul. Plusieurs dirigeants arabes sont présents, dont Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne. Tous ont réaffirmé leur soutien à la Turquie.

A Ankara, on prévient qu’il n’y aura aucune réconciliation avec Israël tant que l’Etat hébreu n’acceptera pas une enquête internationale.

Mais en Israël, personne ne veut en entendre parler. Au Parlement israélien, il n’est question que d’une commission d’investigation interne.

A ce stade, c’est donc l’impasse dans les relations israélo-turques. Les deux pays entretenaient pourtant des liens assez étroits, notamment sur le plan économique et même militaire. Mais les derniers événements ont changé la donne. La Turquie a décidé de geler un contrat concernant l’achat de drones, s‘élevant pourtant à près de 140 millions d’euros. Un autre projet d’approvisionnement énergétique se trouverait également sur la sellette.

“Je pense que les projets vont connaître une pause dans l’immédiat”, reconnaît Benjamin Ben-Eliezer, ministre israélien de l’Industrie et du Commerce. Mais il ajoute “qu’un jour ou l’autre, nos relations finiront par se normaliser”.

La semaine dernière, l’assaut israélien contre la flottille en route pour Gaza a fait neuf morts. Ce convoi humanitaire avait été initié notamment par une ONG turque. A présent, c’est le Croissant-Rouge iranien qui compte envoyer trois bateaux d’aide à destination de Gaza.