DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les banques dans le colimateur de l'Ecofin

Vous lisez:

Les banques dans le colimateur de l'Ecofin

Taille du texte Aa Aa

Réunis à Luxembourg, les ministres des finances des 27 se sont engagés à les faire contribuer au règlement de la facture de la crise financière.

L’objectif est de s’entendre sur la question avant le G20 du 20 juin à Toronto pour y présenter des propositions concrètes.

Des désaccords persistent sur la forme d’un éventuel prélèvement comme sur son affectation.

Ainsi, l’Allemagne, par exemple, prône une taxe additionnelle sur les transactions financières qui permettrait de constituer une réserve de crise.

Londres se montre plus cigale, préférant affecter ces nouvelles rentrées fiscales aux dépenses publiques.

La Hongrie, en tout cas, a annoncé ce mardi qu’elle allait taxer ses banques dans le cadre d’un plan de réduction de son déficit public.

Les ministres de l’Ecofin ont par ailleurs accordé de nouveaux pouvoirs d’audit à l’office européen des statistiques Eurostat. Sa première enquête portera sur les statistiques fournies par la Bulgarie.