DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe du Monde 2010 : quand les prisonniers de Robben Island jouaient au foot

Vous lisez:

Coupe du Monde 2010 : quand les prisonniers de Robben Island jouaient au foot

Taille du texte Aa Aa

Robben Island, au large du Cap en Afrique du Sud. Cette île, tristement célèbre, a servi de prison politique sous le régime de l’Apartheid. Elle se dessine à quelques miles du stade de Green Point, l’un des stades de la coupe du monde.

Nelson Mandela a passé 18 de ses 27 années de prison à Robben Island. Une prison ou régnait la violence, mais aussi ou la politique et le football se sont intimement liés.

Dans les années 60, les prisonniers politiques de Robben Island se sont battus avoir le droit de jouer au football. C’est ainsi qu’est né le Makana FA. L’Association a vite pris une place cruciale dans la vie des détenus.

Un ancien prisonnier Marcus Soloman témoigne : “Ils nous ont répondu : ‘Jouer au foot ? Mais vous n‘êtes pas l’hôtel, là, vous êtes dans une p*** de prison !’ Et puis entre nous on se disait : peut-on vraiment leur demander à jouer au football alors qu’on a à peine de quoi manger? “

Les premiers matchs ont pu être organisés en 1969. Le Makana met rapidement sur pied un championnat parfaitement structuré selon les règles de la FIFA. A son apogée l’Association aura 9 clubs sous sa tutelle.
Désormais, le temps de l’Apartheid est révolu, mais pour Marcus Soloman, il reste encore beaucoup à faire : “Dans cette prison il y avait des gens qui se battaient pour un monde meilleur. Et la bataille se poursuit parce que ce pourquoi nous nous sommes battus n’est pas encore devenu réalité en Afrique du Sud”.

A l’abolition de l’Apartheid, de nombreux membres du Makana sont entrés en politique, à l’image de l’actuel président sud-africain Jacob Zuma, ancien arbitre à Robben Island.

Il ya quelques années la FIFA et son président Sepp Blatter ont rendu hommage aux membres du Makana en faisant de l’Association un membre honoraire de la Fédération Internationale.