DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jour de vote aux Pays-Bas, les libéraux favoris

Vous lisez:

Jour de vote aux Pays-Bas, les libéraux favoris

Taille du texte Aa Aa

En plein milieu de la semaine, dans les écoles, les hôpitaux, les gares, ou encore l’aéroport d’Amsterdam, près de 12 millions d‘électeurs néerlandais ont commencé à voter pour élire leur parlement.  

Dans les intentions de vote, les libéraux partent favoris pour succéder aux chrétiens-démocrates au pouvoir depuis 2002.
Mais aucun des partis ne semble être en mesure de gouverner seul. Ce sera au vainqueur de mener des négociations pour former une coalition. La tâche pourrait donc revenir au chef de file du parti libéral VVD, Mark Rutte. Du jamais vu aux Pays-Bas depuis la première guerre mondiale.

Les libéraux ont promis de s’attaquer au déficit du pays. Ils sont partisans d’une réduction des dépenses publiques. Ils sont crédités de 34 sièges au parlement.
 
Juste derrière arriveraient les travaillistes du PvdA, menés par l’ancien maire d’Amsterdam, Job Cohen, 62 ans. Mais en cas de victoire des libéraux, difficile d’imaginer Job Cohen prenant part à la coalition.  
 
En troisième position, les chrétiens-démocrates du Premier ministre sortant Jan Perte Balkenende ne sont crédités que de 21 sièges contre 41 aujourd’hui.   

C’est le dossier Afghanistan qui a fait tomber sa coalition et qui a mené le pays à ces élections anticipées. 
 
En quatrième position est attendu le parti d’extrême-droite, dirigé par Geert Wilders. Cette formation xénophobe pourrait entrer dans une coalition avec les libéraux. Les deux formations semblent se rejoindre notamment sur l’idée d’une limitation des allocations aux immigrés.