DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Libye ordonne la fermeture du bureau du HCR


Libye

La Libye ordonne la fermeture du bureau du HCR

Le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) s’est vu notifier cette décision la semaine dernière, et la nouvelle a été annoncée ce mardi.

En guise d’explications, les autorités ont estimé que le HCR menait des activités “illégales”. En fait, la Libye n’a jamais ratifié la convention internationale de 1951 sur les réfugiés. Et pourtant, une équipe du HCR était installée là depuis près de vingt ans, au vu et au su du pouvoir.

“Ce départ va laisser un grand vide”, affirme Laura Boldrini, un des responsables de l’agence onusienne, à Genève. Selon elle, “la Libye est un pays qui n’a aujourd’hui, plus aucun moyen pour gérer les questions relatives aux réfugiés et au droit d’asile”.

Et pourtant, des dizaines et des dizaines d’immigrants originaires du Moyen-Orient ou d’Afrique noire arrivent chaque mois en Libye.

Ils essayent de rallier l’Europe, mais ils sont souvent refoulés vers Tripoli. La plupart vivent dans des conditions précaires. Le HCR leur fournissait jusque-là, des soins médicaux et une assistance juridique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mondial : Mandela pourrait faire une apparition à la cérémonie d'ouverture