DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La droite slovaque croyait en sa victoire et l'a obtenue

Vous lisez:

La droite slovaque croyait en sa victoire et l'a obtenue

Taille du texte Aa Aa

L’Union démocratique et chrétienne slovaque, à l’issue des législatives organisées samedi, se retrouve en position de force car avec ses alliés politiques, elle dispose d’une majorité de 79 sièges sur 150.

Iveta Radicova est pressentie pour être la nouvelle Première ministre slovaque : “Le principal défi pour notre pays c’est de stopper l’augmentation de la dette, recommencer le développement économique. Nous devons retrouver notre ancien surnom de Tigre européen”.

Le Smer-SD, parti de gauche du Premier ministre sortant, est premier en nombre de sièges mais avec les nationalistes du SNS il ne parvient pas à obtenir une majorité, à la différence des quatre partis d’opposition de droite et centristes qui, eux, obtiennent une majorité absolue.

Mais Robert Fico, le Premier ministre, fort de sa première place en nombre de voix, estime qu’il lui revient de former un gouvernement : “Le SMER a presque 35% des votes. Ce chiffre nous donne le droit d’accepter un mandat de la part du président pour former un gouvernement”.

Au jeu des alliances de pouvoir, c’est donc la droite qui l’emporte cette fois en Slovaquie, mais il est vrai aussi que le parti de Robert Fico a été fragilisé par une affaire de financement illégal.