DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

BP prépare sa convocation à Washington

Vous lisez:

BP prépare sa convocation à Washington

Taille du texte Aa Aa

La marée noire dans le Golfe du Mexique était au coeur du Conseil d’administration de BP ce lundi.

Au menu : la préparation de la rencontre avec le président Obama mercredi à Washington.

Il va falloir statuer sur le dividende du deuxième trimestre, dont le versement risque de provoquer un tollé aux Etats-Unis, même si le pétrolier britannique assure que cela n’affectera en rien sa capacité à indemniser les victimes.

Depuis l’explosion du 20 avril, la valorisation boursière de BP a plongé de 40%. Même Londres prend ses distances avec le poids-lourd du Footsie.

“Laissons BP se prononcer sur son propre dividende, a déclaré William Hague, ministre britannique des affaires étrangères. Bien sûr, soyons clairs : une tâche énorme l’attend, et le groupe a dû travailler dur ces dernières semaines. Il se doit de faire le maximum pour arrêter cette marée noire de façon satisfaisante et permanente.”

BP est également lâché par son secteur, jusqu‘à présent solidaire. Ainsi l’américain Chevron estime ce lundi que la marée noire aurait pu être évitée si BP n’avait pas opté pour des installations au rabais.

Reste que couler BP n’est un bon calcul pour personne : ni pour les victimes américaines, ni pour le nettoyage du Golfe du Mexique, ni enfin pour l‘économie britannique.