DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des milliers d'Ouzbèkes continuent de quitter le sud du Kirghizstan

Vous lisez:

Des milliers d'Ouzbèkes continuent de quitter le sud du Kirghizstan

Taille du texte Aa Aa

45 000 réfugiés Ouzbèkes ont déjà rejoint l’Ouzbékistan voisin et 30 000 sont encore massés à la frontière entre les deux pays.
Cette frontière est désormais fermée.

L’Ouzbékistan n’a pour l’instant comptabilisé que les adultes fuyant ces violences ethniques au Kirghizstan alors que les réfugiés sont pour la plupart des femmes accompagnées d’enfants.
Il a lancé un appel à l’aide internationale.

De violents heurts ont éclaté il y a quatre jours entre Kirghiz et Ouzbèkes, qui représentent 20% de la population.

Ces violences, le gouvernement intérimaire se dit incapable d’endiguer. Il accuse les proches de Kourmanbek Bakiev d’en être les instigateurs.

Les Kirghizes du sud restent fidèles au Président déchu alors que La majorité des Ouzbèkes soutiennent le gouvernement provisoire.

Le principal Théâtre des affrontement est Och, la deuxième ville du pays, où de nouveaux conflits ont eu lieu ce matin même.

Le dernier bilan, toujours provisoire, de ces violences interethniques fait état de plus d’une centaine de morts et plus de 1.600 blessés.