DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réactions européennes après l'annonce de la commission d'enquete sur Gaza

Vous lisez:

Réactions européennes après l'annonce de la commission d'enquete sur Gaza

Taille du texte Aa Aa

Critiques à Ankara après l’annonce la création de la commission d’enquête sur l’assaut sanglant de la flotille pour Gaza.

Dirigée par un juge en retraite de la Cour Suprême israélienne, elle ne comprend en effet que deux observateurs étrangers sans réels pouvoirs.

Une perspective qui ne satisfait guère la Turquie. Pour son ministre des affaires étrangères, Ahmet Davutoglu : “on ne peut avoir confiance dans une enquête menée par un pays qui viole les lois internationales en s’attaquant à un convoi humanitaire dans les eaux internationales.”

Des réactions aussi au Luxembourg où les Ministres européens des affaires étrangères veulent en outre faire pression sur Israël afin de desserrer le blocus sur la Bande de Gaza.

Pour l’Espagne qui assure la présidence tournante des 27, “le but de cette commission d’enquête c’est d’avoir trois Israéliens, plus deux prestigieuses personnalités internationales. C’est une bonne chose. Et cela apporte de la crédibilité”, selon Miguel Angel Moratinos.

Les Européens s’entretiennent aussi avec Tony Blair, l’envoyé spécial du Quartette pour le Proche Orient. Ce dernier a rencontré trois fois le Premier Ministre israélien. Et il est plutôt optimiste : d’après lui Israël est prêt à desserrer l‘étau dans les prochains jours…