DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tripoli relâche un homme d'affaires suisse retenu depuis 2 ans

Vous lisez:

Tripoli relâche un homme d'affaires suisse retenu depuis 2 ans

Taille du texte Aa Aa

Les relations se réchauffent entre Berne et Tripoli après le retour au bercail de l’homme d’affaires suisse Max Göldi.

Göldi et l’un de ses concitoyens, Rachid Hamdani, résidants tous deux en Libye, avaient fait les frais d’un incident diplomatique entre les deux pays. L’un des fils de Mouammar Khadafi, Hannibal, avait en effet été interpellé à Genève pour mauvais traitements sur des domestiques en juillet 2008. Inacceptable pour le dirigeant libyen qui avait ensuite assigné à résidence ces deux ressortissants helvètes.

La tension n’a cessé de monter jusqu‘à la médiation de l’Union européenne, impliquée malgré elle dans ce conflit. Dans un premier temps, Hamdani avait pu être libéré. Mais ce n’est que ce dimanche que le chef de la diplomatie espagnole, Miguel Angel Moratinos, et son homologue suisse, Micheline Calmy-Rey, sont parvenus à faire rentrer Max Göldi.

La Confédération helvétique s’est notamment engagée à verser une indemnisation de 1,5 million d’euros pour la “publication illégale” de photos de l’arrestation du fils de Khadafi dans la presse suisse.