DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bloody Sunday : conclusion de l'enquête 38 ans plus tard

Vous lisez:

Bloody Sunday : conclusion de l'enquête 38 ans plus tard

Taille du texte Aa Aa

38 ans après le “Bloody Sunday” (dimanche sanglant), la commission en charge de l’enquête doit rendre ses conclusions sur les évènements de Londonderry, en Ulster.

Le 30 janvier 1972, quatorze manifestants catholiques nord-irlandais sont tués par les troupes britanniques. Les soldats de sa majesté jurent que les manifestants ont tiré les premiers. Les familles de victimes démentent et rappellent qu’aucune arme n’a été retrouvée à l’issue de ce rassemblement qui se voulait pacifiste.

Depuis 1998, le juge britannique Mark Saville, entouré de magistrats australien et canadien, enquête. Il a reçu 2500 témoignages dont ceux du Premier ministre et du chef de l‘état-major de l‘époque. Des dirigeants qui avaient alors clamé la culpabilité des victimes.

Quelles que soient les conclusions de l’enquête, qui semblent pencher en faveur des manifestants, elles représentent un test pour la stabilité du gouvernement d’union mis en place en Ulster. Catholiques et Protestants ne manqueront pas de polémiquer sur le sujet.