DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marée noire : "Un 11 septembre écologique"

Vous lisez:

Marée noire : "Un 11 septembre écologique"

Taille du texte Aa Aa

Un 11-septembre écologique, c’est ainsi que Barack Obama qualifie désormais la marée noire qui souille le golfe du Mexique depuis maintenant deux mois. Le président américain multiplie les déplacements sur le terrain, hier en Alabama et au Mississippi, aujourd’hui en Floride. Très critiqué pour sa gestion de cette crise, il entend reprendre la main et s’adressera ce mardi soir à la nation lors d’un discours solennel. “Il y aura des effets négatifs sur de nombreux petits commerces locaux dit-il et ce sera douloureux pour un grand nombre de nos compatriotes. Ils seront sans doute frustrés et certainement furieux mais je vous le promets : tout cela finira par revenir à la normale.”

Toujours impossible d‘évaluer avec précision la quantité de pétrole qui s‘écoule, on parle de 20.000 à 40.000 barils par jour. Colmater le puits reste la priorité absolue de BP mais pas avant août prévient le géant pétrolier. Son président devra répondre tout à l’heure devant le Sénat aux accusations selon lesquelles son groupe a rendu possible cette catastrophe. Il est convoqué demain à la Maison Blanche. Pollueur-payeur : Barack Obama espère obtenir un accord sur un fonds d’indemnisation pour les victimes.