DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris et Berlin à l'heure de la réconciliation

Vous lisez:

Paris et Berlin à l'heure de la réconciliation

Taille du texte Aa Aa

Le couple franco-allemand à nouveau au beau fixe. La Chancelière, Angela Merkel, et le président français, Nicolas Sarkozy, ont parlé d’une seule et même voix ce lundi en matière d‘économie et de gouvernance européenne.

La France s’est ralliée à la position allemande d’un gouvernement économique des 27, sans création de nouvelles institutions. Le président français a toutefois souligné le rôle moteur des pays de la zone euro.

“Les marchés, les spéculateurs – ce n’est pas la même chose – peuvent réagir au millionième de seconde. Nos procédures doivent être plus opérationnelles et plus pragmatiques. Donc : gouvernement économique à 27 et, en cas de nécessité, réunion sur les problèmes de l’euro dans la zone euro”, explique Nicolas Sarkozy.

Les deux pays veulent aussi sanctionner les Etats laxistes.

“Nous sommes d’accord pour changer les Traités”, explique Angela Merkel. “L’Allemagne et la France vont d’ailleurs faire des propositions bientôt et, par exemple, retirer le droit de vote des pays qui ne respectent pas les critères de déficit et le pacte de stabilité. C’est important pour nous car nous avons besoin de ces Traités afin de soutenir une culture de stabilité et de croissance”.

Prochain rendez-vous : le sommet de l’Union Européenne jeudi à Bruxelles, avant celui du G20 à Toronto à la fin du mois. Paris et Berlin proposeront alors la création d’une taxe financière internationale contre les dérives des banques.