DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Music", l'application intelligente


futuris

"Music", l'application intelligente

En partenariat avec

Une nouvelle technologie numérique permet désormais d’informer en temps réel dans des endroits très fréquentés. Elle permet aussi aux smartphones de se connecter entre eux sans différencier les systèmes d’exploitation préinstallés. Ce nouveau logiciel a été conçu spécialement pour s’adapter à son environnement.

Cette plateforme Open-Source se nomme “Music”. Elle est le fruit d’un projet européen dont l’objectif était de concevoir les logiciels de demain. Des logiciels intelligents capables de mettre en lien les applications et les services proposés par les téléphones portables en dépassant les limites posées par les systèmes d’exploitation des différents opérateurs.

14 pays, européens et non européens ont participé au projet “Music”. La plateforme “Music” fonctionne comme un Middleware et n’est efficace que pour des téléphones portables dotés du langage Java.

“Music” permet d’associer plusieurs services et applications. Tel un filtre, elle peut ainsi, par exemple, mettre en lien des ressources et contenus détectés dans un réseau local avec l’assistance aux personnes à mobilité réduite ou aider les touristes égarés à se repérer.

Par exemple, PRM est une application spécialement conçue pour aider les personnes à mobilité réduite à s’orienter le mieux possible et avec un maximum de sécurité. Elle les dirige vers des itinéraires adaptés et peut aussi leur fournir une assistance à distance.

“Nous nous concentrons sur une zone que nous appelons le “contexte informatique conscient”“, explique Hossein Rahnama de l’Université Ryerson de Toronto. “Nous sommes en mesure de détecter le profil social du passager, l’endroit où il se trouve, la vitesse de connexion du métro, et d’envoyer ainsi des informations à l’utilisateur du portable. Je peux cliquer sur chaque station, voir le profil des voyageurs, voir qui ils sont, leur type de mobilité et s’ils sont âgés. Je peux alors leur envoyer un message”.

Une autre application est très prisée des touristes,l’agent de voyages portable, où comment un système intelligent peut vous orienter vers des itinéraires touristiques précis.

Outre vous indiquer quel lieu ou monument il ne faut absolument pas manquer, ce programme peut vous fournir de nombreuses informations bien utiles: Combien de temps vous allez devoir faire la queue pour visiter tel musée ou comment vous y prendre pour réserver et acheter vos billets en ligne.

“La plateforme “Music” permet aux applications développées par les téléphones d’interagir ensemble. Par exemple, l’option assistant de voyages, qui est spécifiquement destinée à aider les touristes à atteindre leur destination peut aussi interagir avec d’autre types d’applications, comme par exemple, celles qui vont traiter des évènements du style “une personne a besoin d’aide” ou “il y a du retard” ou encore “une ligne est coupée”“, détaille Jorge Lorenzo.

Quand le projet “Music” a débuté en octobre 2006, l’objectif était ambitieux. Il faut dire qu’il y a quatre ans, la capacité de calcul des téléphones portables était inférieure à celle d’aujourd’hui. Certains produits à l’heure actuelle populaires, n’existaient d’ailleurs même pas.
Le défi était double: gérer des systèmes de plus en plus complexes en faisant un minimum d’erreurs, comme l’explique Geri Horn, l’un des coordinateurs de la recherche:

“Quand nous avons commencé sur ce projet, personne n’avait entendu parler de l’iPhone ou d’Androïd. Ces smartphones c‘était juste quelque chose que nous imaginions voir arriver un jour. Nous utilisions des téléphones et d’autres dispositifs intelligents à puce, et nous avions l’ambition d‘être capables, un jour, de les mettre dans nos poches.

La clé pour le développement futur de l’informatique c’est l’adaptation. Parce que les systèmes deviennent de plus en plus complexes et si larges qu’il est impossible d’observer tous les aspects du système d’un programme ou d’un ensemble de programmes. Alors forcément il y aura des erreurs dans le système, dans le codage, et ce système devrait être capable de s’adapter pour surmonter ces problèmes lorsqu’ils surviennent, au lieu de simplement s‘écraser comme c’est souvent le cas aujourd’hui”.

Le projet “Music” a été lancé à Trondheim en Norvège. Fondée en 1997 par les Vikings et le roi Olaf, Trondheim est la troisième ville du pays. Elle abrite une importante faculté, l’Université norvégienne de sciences et de technologie et de nombreuses fondations privées.

“Music” a été coordonnée depuis une forêt. Le choix a été fait de mettre au point un logiciel gratuit que ses utilisateurs puisse librement et gratuitement modifier. Pourquoi avoir choisi l’Open Source? Le chercheur Svein Hallsteinsen explique la démarche:
“en adaptant une approche Open Source, nous avions une chanche de créer des groupes d’utilisateurs qui pourraient maintenir le développement de la technologie après la fin du projet “.

À Throndheim on découvre “Music” dans certains transports en commun dans lesquels on peut utiliser une application issue des réseaux sociaux et qui permet aux voyageurs de “tchater” et de partager des contenus comme par exemple des photos.

“Music”, notre technologie, utilise un protocole de service particulier, celui de la découverte qu’on appelle SLP, telles que les demandes en cours d’exécution sur un seul appareil qui peuvent permettre de découvrir et de parler à d’autres applications sur d’autres appareils. Et nous l’utilisons pour créer des groupes de personnes connectées ensemble sur un sujet commun qui les intéresse. Je peux lancer l’application sur mon appareil et je crée un groupe. Quand une autre personne entrera dans le bus et démarrera cette application sur son téléphone il apparaîtra qu’il existe déjà un groupe qu’elle peut rejoindre”, explique Svein Hallsteinsen.

La plateforme établi automatiquement un réseau entre tous les périphériques locaux. Ce réseau peut fonctionner sans l’aide d’un serveur central, grâce au Peer-to-peer.

“Music” est destinée à fournir une plateforme solide aux développeurs de logiciels.
Les applications à venir permettront d’augmenter la circulation de l’information aux particuliers en donnant à smartphone des fonctions pratiques et applicables à un large panel d’activités.

Pour Geir Horn, le coordinateur du projet, la prochaine étape maintenant est d’essayer d’utiliser “Music” pour d’autres types d’applications. “Nous étudions une application intelligente pour le secteur bancaire et nous planchons sur des maisons intelligentes. Pour que votre maison s’adapte à vos désirs, vos besoins et vos préférences”, dit-il.

Selon les experts, “Music” a de bonnes chances de devenir l’une des plateformes les plus distribuées, ouvrant ainsi la voie à une technologie adaptable et enfin dynamique.

http://www.ist-music.eu

Le choix de la rédaction

Prochain article

futuris

Guardien des océans