DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ONU s'inquiète de la crise humanitaire au Kirghizistan

Vous lisez:

L'ONU s'inquiète de la crise humanitaire au Kirghizistan

Taille du texte Aa Aa

Inquiétudes au Kirghizistan alors que se profile une crise humanitaire aux conséquences catastrophiques… Och, autrefois carrefour commercial de l’Asie Centrale, se vide peu à peu. Ses habitants fuient la deuxième ville du pays aujourd’hui en ruines…

Des centaines d’Ouzbeks, chassés par les violences interethniques, tentent de rejoindre l’Ouzbekistan voisin qui restreint l’accès à son territoire.

“Nous fuyons. Nous abandonnons nos maisons parce qu’ils nous chassent”, pleure cette femme. “Ils tuent des hommes et des femmes. Mais nous on veut rester ici, nous sommes nés ici !”

Le gouvernement kirghize redoute une propagation du conflit jusque dans la capitale. A Bichkek où des milices de volontaires sont mises sur pied.

C’est dans ce contexte très critique que le gouvernement par intérim souhaite organiser un référendum constitutionnel à la fin du mois.

Pour le responsable des forces de sécurité kirghizes, “il doit être maintenu. Le nombre de votants est secondaire. Les gens de ce pays doivent comprendre que ce vote est essentiel.”

L’aide internationale commence tout juste à arriver et les Nations Unies craignent une grave crise humanitaire alors que le nombre de déplacés et de réfugiés ne cesse d’augmenter.

Selon l’ONU, ils seraient environ 400.000 aujourd’hui.