DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis: un condamné fusillé

Vous lisez:

Etats-Unis: un condamné fusillé

Taille du texte Aa Aa

C’est assis sur cette chaise en acier, une cagoule sur la tête, une cible sur la poitrine qu’un prisonnier américain a été fusillé. Face au condamné à mort, à huit mètres de distance, cinq tireurs d‘élites.. Une arme était chargée à blanc pour épargner aux bourreaux de savoir lequel d’entre eux a tiré le coup fatal.

Le condamné, Ronnie Lee Gardner avait choisi le peloton d’exécution. Il était le 3ème depuis le rétablissement de la peine de mort en 1976.

“Cela été une énorme responsabilité a expliqué le directeur de l’administration pénitentiaire, une tâche inhabituelle que nous avons accomplie professionnellement.”

Ronnie Lee Gardner, 49 ans, était depuis 25 ans dans le couloir de la mort d’une prison de l’Etat américain de l’Utah. Lundi dernier, la justice avait refusé de commuer la sentence de mort en prison à vie.

Il avait été condamné en 1985 pour avoir abattu l’avocat Michael Burdell, lors d’une tentative d‘évasion du tribunal où il était jugé pour un premier meurtre commis lors d’une attaque à main armée.

Les proches de la victime du condamné étaient hostiles à cette exécution par balle. Chose inhabituelle, aux côtés des anti-peine de mort, des voix se sont aussi élevés contre ce mode d’exécution dans les rangs des partisans.

L’Utah a aboli les exécutions par balles en 2004, mais les personnes condamnées à mort avant cette date conservent le droit de choisir.