DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kirghizstan : calme précaire à Och

Vous lisez:

Kirghizstan : calme précaire à Och

Taille du texte Aa Aa

Le calme semble revenu dans la ville de Och, deuxième ville du Kirghizstan dévastée par les violences inter-ethniques. Mais la tension reste palpable.
Les affrontements entre communautés ouzbèque et kirghize ont fait près de 200 morts en une semaine.
Des coups de feu sporadiques ont retenti dans la journée de jeudi.
L’armée a dressé des barrages en certains points de la ville mais la sécurité n’y est pas vraiment assurée. Des témoins rapportent que des bandes
armées de kalachnikovs patrouillent dans les rues.

Selon les Nations unies, au moins 400 000 personnes ont été déplacées suite aux violences. Plus d’un quart ont franchi la frontière pour se réfugier en Ouzbékistan.
La majorité des camps mis en place par le HCR, le Haut Commissariat aux réfugiés, se trouvent le long de cette grande frontière qui est désormais fermée. La majorité des déplacés ont trouvé refuge dans des écoles ou des stades.
Et l’aide humanitaire arrive au compte goutte en raison des problèmes de sécurité…, et les produits
de base manquent.
Le Kirghizstan est en proie à la violence, depuis le renversement du président Kourmanbek Bakiev en avril dernier.