DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kirghizstan : la présidente dans le sud pour apaiser les tensions

Vous lisez:

Kirghizstan : la présidente dans le sud pour apaiser les tensions

Taille du texte Aa Aa

La présidente par intérim du Kirghizstan s’est rendue ce matin dans le sud de ce petit pays d’Asie centrale pour tenter d’apaiser les tensions. Rosa Otounbaïeva a répondu aux critiques qui accusent le gouvernement de n’avoir pas su gérer les violences interethniques entre la minorité ouzbèke et les Kirghiz.

“Par tous les moyens possibles, a-t-elle dit, nous devons donner l’espoir que nous allons restaurer la ville, et assurer le retour des réfugiés.”

Les réfugiés et les déplacés : ils sont 400 000 selon l’ONU, entassés dans des camps. Des Ouzbèkes, qui ont fui les violences, dans la ville de Osh. Elles auraient fait 200 morts, 10 fois plus selon les autorités.

“Mes enfants n’ont pas d’espoir dans leur coeur de vivre là-bas, dit une réfugiée. Je veux rester ici. Je ne veux plus retourner là-bas. Je ne veux pas que mes enfants y aillent.”

Ce là-bas dont elle parle, c’est Osh, la deuxième ville du pays, détruite à 70% en une semaine de violences. Ici à Jalalabad, non loin de Osh, Kirghiz et Ouzbèkes ont voulu lancer un message de réconciliation, une prière commune, comme un espoir de paix.