DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marée noire : Tony Hayward (BP)passe un moment difficile devant le Congrès

Vous lisez:

Marée noire : Tony Hayward (BP)passe un moment difficile devant le Congrès

Taille du texte Aa Aa

Le patron de BP Tony Hayward a passé un mauvais moment au Congrès devant des élus américains ulcérés par les errements du groupe face à la marée noire…

Son allocution a été brièvement interrompue par une militante de l’organisation pacifiste Code Pink. “Vous devez être inculpé de crime, Tony”, a-t-elle crié avant d‘être évacuée de la salle.

“BP a voulu faire des économies par-ci par-là pour sauver un million de dollar ici, quelques heures ou quelques jours ici, et aujourd’hui le Golfe en paye le prix” a martelé le démocrate Henry Waxman.

Les élus américains ont accusé la compagnie pétrolière britannique d’avoir négligé la sécurité sur la plateforme dont l’explosion a provoqué la pire catastrophe environnementale du pays. Tony Hayward a affronté le feu des questions avec beaucoup de calme. “En tant que dirigeant de BP, je fais le serment que nous ne connaîtrons pas de repos tant que nous n’aurons pas stoppé ce puits, tant que nous n’aurons pas atténué l’impact environnemental de l‘écoulement et tant que nous n’aurons pas répondu aux demandes d’indemnisation de manière responsable. Aucune ressource de cette compagnie ne sera négligée. Toute l’industrie et nous même allons apprendre de cette tragédie et nous en sortirons plus forts, plus intelligents et plus sûrs”.

Quelque 60.000 barils, soit 9 millions de litres de brut se déversent chaque jour dans le Golfe. BP récupère 15 000 barils quotidiennement et espère monter à 28.000 barils en début de semaine prochaine. BP a accepté de mettre 20 milliards de côté pour indemniser les victimes de la Marée noire.