DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un condamné à mort fusillé dans l'Utah

Vous lisez:

Un condamné à mort fusillé dans l'Utah

Taille du texte Aa Aa

Ronnie Lee Gardner, 49 ans, a été fusillé dans une prison de l’Utah. Condamné à mort pour meurtre, c’est lui qui a choisi cette méthode inhabituelle d’exécution. Une première depuis 14 ans aux Etats-Unis. Cinq tireurs d‘élite ont exécuté la sentence, l’une de leurs armes étant chargée à blanc pour éviter de savoir qui est à l’origine du coup fatal.

Un des proches d’une des victimes de Ronnie Lee Gardner raconte la scène :

“Ils lui ont mis une cagoule sur la tête. On a attendu quelques minutes, et puis les coups de feu ont retenti. Et après on a vu qu’il ne respirait plus. Il était mort. C‘était bien plus humain que ce qu’il a fait à Melvyn”.

Gardner avait été condamné en 1985 pour avoir abattu un avocat, lors d’une tentative d‘évasion du tribunal où il était jugé pour un premier meurtre lors d’une attaque à main armée.

“Je ne suis pas d’accord avec la peine de mort”, témoigne le frère du condamné, “Je pense juste qu’il ont commis un meurtre, à l’image de ce que Ronnie a fait. Je vais probablement me battre pour faire abolir la peine de mort. Je n’ai jamais pensé que ça servait à quelque chose”.

L’Utah a aboli les exécutions par balles en 2004, mais les personnes condamnées à mort avant cette date conservent le droit de choisir entre cette méthode et l’injection létale.