DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mort d'un 300ème soldat britannique en Afghanistan ravive la polémique sur l'engagement de Londres

Vous lisez:

La mort d'un 300ème soldat britannique en Afghanistan ravive la polémique sur l'engagement de Londres

Taille du texte Aa Aa

Le militaire est décédé hier après avoir été blessé le 12 juin dernier lors d’une explosion dans la province d’Helmand.

Les troupes britanniques sont présentes en Afghanistan depuis bientôt neuf ans. Leur contingent de 9500 hommes est le plus important après celui des troupes américaines.

Mais jusqu‘à quand et dans quel but ? C’est un défi de plus pour le nouveau premier ministre conservateur David Cameron : “C’est une nouvelle désespérément triste. Une autre famille est endeuillée, une autre famille pleure. Et bien sur, cette 300ème mort n’est ni plus triste ou moins triste que les 299 autres mais c’est le moment pour tout le pays de rendre hommage aux services incroyables rendus par nos soldats ainsi qu‘à leur sacrifice et leur dévouement”.

Depuis 2001, le nombre de soldats britanniques tués au combat n’a cessé d’augmenter. Une mission périlleuse mais nécessaire selon ce père dont le fils a été tué en 2006 : “Chaque mort est regrettable. Ce sont toujours les familles qui souffrent mais c’est la mission de nos soldats. Et tant que cette mission ne sera pas accomplie, il y aura encore des victimes”.

Et pourtant, cette présence en Afghanistan fait de plus en plus débat. 55% des britanniques se disent opposés à cette opération selon un sondage publié ce lundi.