DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Britanniques s'attendent au régime sec

Vous lisez:

Les Britanniques s'attendent au régime sec

Taille du texte Aa Aa

Les Britanniques ont été prévenus : le budget qui leur sera dévoilé demain s’annonce comme le plus austère depuis au moins trente ans.

Dans le collimateur du nouveau ministre des finances, George Osborne : un déficit abyssal sans précédent, hérité des travaillistes.

“Je le dis clairement, a-t-il déclaré : ce mardi, la Grande-Bretagne va devoir se regarder en face et se dire : nous allons affronter les problèmes du passé, nous allons régler la note et préparer un meilleur avenir. C’est l’objectif de ce budget.”

La cure d’austérité devrait s‘étendre sur cinq ans avec pour objectif d‘économiser l‘équivalent de 7,2 milliards d’euros sur l’exercice budgétaire en cours.

Pour ce faire, le gouvernement compte réduire ses dépenses à hauteur de 80%. Un coup de rabot est notamment prévu sur les aides sociales.

La fonction publique devrait également payer un lourd tribu à la crise, au grand damne de l’opposition.

“Ils ont une aversion idéologique dans certains cas vis à vis du service public, a commenté le ministre des finances sortant, Alistair Darling, et ils essaient ces dernières semaines de nous faire porter le chapeau pour tout. Ils ont dressé un tableau qui est simplement faux pour justifier ce qu’ils auraient fait de toutes façons.”

Au final, les classes moyennes devraient être les plus affectées par la rigueur, même si les conservateurs ont consenti à leurs alliés libéraux-démocrates de relever la taxe sur les plus-values de capitaux et d’introduire une taxe bancaire.