DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grogne contre les autorités par interim au Kirghizstan

Vous lisez:

Grogne contre les autorités par interim au Kirghizstan

Taille du texte Aa Aa

Hier, des centaines de personnes réunies à Nookat près de Och ont exprimé leur mécontentement à l‘égard de la présidente par intérim Rosa Otounbaïeva. La dirigeante a entamé lundi une visite dans le sud du pays, théâtre de violents heurts entre Ouzbeks et Kirghiz ce mois-ci.

Les protestataires dénoncent une baisse du niveau de vie depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement provisoire, soit depuis le renversement, par un soulèvement populaire, de l’ex-président Kourmanbek Bakiev. Ils souhaitent également des élections à la place du referendum prévu dimanche.

Un referendum sur une réforme constitutionnelle auquel tient Rosa Otounbaïeva. La présidente par intérim était réunie avec des responsables locaux quand les protestataires l’ont huée à l’extérieur.

Ailleurs, on craint que la tenue du referendum n’attise de nouvelles violences. L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, l’OSCE, a ainsi renoncé à l’envoi d’observateurs.

En revanche, des dizaines de milliers de personnes réfugiées en Ouzbékistan sont rentrées chez elles ces derniers jours, d’après les autorités. Elles ont précisé que ce retour s’opérait dans le calme. Il s’agit de membres de la minorité ouzbek.
Les violences interethniques, qui ont éclaté le 10 juin à Och avant de se répandre dans la région, ont provoqué l’exode de 400 000 d’entre eux et la mort de 250 voire 2000 personnes.

(Avec AFP et Reuters)