DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : les salariés de Fiat disent oui à l'accord controversé pour sauver les emplois

Vous lisez:

Italie : les salariés de Fiat disent oui à l'accord controversé pour sauver les emplois

Taille du texte Aa Aa

62% des salariés de l’usine Fiat disent oui à un raidissement de leurs conditions de travail à Pomigliano d’Arco en Italie. Le référendum fait la une de la presse dans le pays, car au vu de ses résultats, il pourrait représenter un tournant dans les relations entre syndicats et entreprises.
En échange de conditions de travail plus dures, Fiat promet une relocalisation de la production de la Panda assemblée actuellement à Tychy en Pologne.
L’usine de Pomigliano D’Arco située près de Naples compte quelques 5000 salariés de cette usine.  
 
“Malheureusement la plupart des gens n’ont pas compris le projet de notre manager, déplore un salarié. C’est un gros sacrifice pour eux de ramener la Panda de Pologne, parce que là-bas en Pologne, les coûts sont très bas”.
 
Fiom-Cgil est l’un des rares syndicats à ne pas avoir accepté cet accord dont les mesures sont jugées antisociales. Fiat veut faire fonctionner l’usine 24h sur 24, réduire le temps de pause, limiter le droit de grève ainsi que certaines prestations comme l’indemnisation des arrêts maladies, et pouvoir licencier en cas de non-respect de l’accord.