DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat meurtrier en Grèce au Ministère de la Protection Civile


Grèce

Attentat meurtrier en Grèce au Ministère de la Protection Civile

Un attentat à la bombe vise le ministère de la Protection Civile à Athènes. Le Premier ministre grec George Papandréou a dénoncé un acte terroriste. Le chef de la sécurité du ministre a été tué alors qu’il tentait d’ouvrir un colis piégé. Le bureau du ministre a subi d’importants dégâts. Le bâtiment a été évacué par sécurité.

Le ministre Michalis Chryssochoïdis est indemne, ce tragique attentat renforce sa détermination : “Des lâches ont assassiné ce soir un officier honorable, père de deux enfants. Nous ne céderons pas à la peur, ni à la terreur. Nous poursuivrons notre combat pour assurer la sécurité de nos concitoyens. Ces meurtriers, ces lâches, seront jugés et punis. Personnellement j’ai perdu un collaborateur précieux et aimé”, a expliqué le ministre visiblement choqué.

C’est la première fois qu’une attaque se produit au coeur de l’appareil sécuritaire du pays. Un attentat d’autant plus incompréhensible que le bâtiment dispose d’un système de surveillance et de sécurité très important puisqu’il abrite aussi le siège de la police.
Depuis 2008, la Grèce est la cible d’attaques revendiqués par des groupes d’extrême-gauche. Le pays traverse surtout une grave crise économique, sociale et politique. La Grèce est fortement endettée et a du entamer une amère cure d’austérité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentat