DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Echec de la Commission baleinière internationale

Vous lisez:

Echec de la Commission baleinière internationale

Taille du texte Aa Aa

74 des 88 pays membres réunis à Agadir ne parviennent pas à se mettre d’accord sur un projet commun pour limiter une chasse impopulaire. Parmi les pays baleiniers la Norvège, l’Islande et le Japon ont capturé plus de 1500 cétacés l’année dernière, dont un millier de prises nippones.

Inacceptable pour les opposants à cette chasse qui campent sur leurs positions selon le délégué norvégien. “Les différences entre nations pro et anti-chasse sont trop importantes. La plupart des antis n’acceptent aucun autre objectif que zéro baleine chassée”, explique Karsten Klepsvik.

En marge du sommet, qui a débuté lundi et s’achève vendredi, des manifestants s’opposent aux baleiniers. Parmi eux Sarah Duthie, chargée de campagne pour les océans de Greenpeace : “Le statu quo permet au Japon, à l’Islande et à la Norvège de poursuivre le massacre de milliers de baleines chaque année en toute impunité”.

De l’aveu de la Nouvelle Zélande, le problème réside dans la nature même de la Commission. Certains y voient un organisme de conservation des baleines, d’autres un traité de chasse.