DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Franny Armstrong : Les dirigeants politiques ne peuvent pas sceller un accord sur le climat sans le soutien du public

Vous lisez:

Franny Armstrong : Les dirigeants politiques ne peuvent pas sceller un accord sur le climat sans le soutien du public

Taille du texte Aa Aa

Adrian Lancashire, euronews : “Nous joignons maintenant la Britannique Franny Armstrong, réalisatrice de documentaires et militante contre le changement climatique. Merci d‘être avec nous. Votre dernier documentaire est “l’Age de la stupidité”. La campagne 10:10 au Royaume-Uni votre initiative appelle les individus et les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 10% cette année. Que pensez-vous des résultats de la réunion de Bonn ?”

Franny Armstrong : “Il y a eu de petits pas en avant, mais aussi de grands pas en arrière, et je pense que cela avance de manière désespérément lente. Ces gens ont la responsabilité de nous sauver de nous-même, de maintenir notre planète habitable, et actuellement, ils ne semblent absolument pas en mesure de le faire. Et nous pensons que c’est là que les citoyens ordinaires doivent intervenir. J‘étais à Copenhague, la grande réunion avant Bonn. Nous avons parlé à certains des principaux responsables politiques du monde, et ils veulent parvenir à un accord, ils veulent qu’un nouvel accord sur le climat soit adopté, mais il ne le peuvent pas en ce moment parce que le soutien public fait défaut.”

euronews : “Comment se porte cette campagne 10:10 ?”

Franny Armstrong : “Nous avons seulement commencé le 1er janvier de cette année, et elle a surpassé tous nos espoirs. 45% des conseils municipaux ont signé, ce qui signifie qu’ils fournissent les services locaux à près de la moitié de la population britannique, depuis la lumière jusqu‘à la collecte des déchets, et ce avec des émissions réduites de 10% cette année. Nous avons été rejoints par les plus grosses sociétés du pays. Microsoft, Adidas, Sony, Prêt-à-manger, l‘équipe de foot des Spurs, et il y a tout juste deux semaines le métro de Londres a aussi signé. Ils va rouler en utilisant 10% d‘énergie en moins. Et puis, il y a deux semaines aussi, 24 heures après son arrivée au pouvoir, le gouvernement Cameron, tout le gouvernement, a signé.”

euronews : “Vous vous êtes aussi mondialisés. 10:10 s’est élargi aux autres pays.”

Franny Armstrong : “Dès le jour du lancement de 10:10 au Royaume-Uni, nous avons commencé à recevoir des mails d’autres pays disant qu’ils voulaient lancer 10:10 chez eux. La France a donné le coup d’envoi il y a deux semaines avec l’Open de tennis. Ils ont signé. Ils vont réaliser leur tournoi de tennis avec 10% d‘émissions en moins. L’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Allemagne, la France et de nombreux pays nous ont rapidement rejoint, et nous avons appris ce matin que la Russie allait aussi signer.”

euronews : “De nombreuses ONG prévoient des actions de sensibilisation le 10 octobre prochain. Comment cela peut-il influencer le sommet sur le climat en décembre ?”

Franny Armstrong : “Ce ne sont pas seulement des actions de sensibilisation. Ce sont des programmes de réduction des émissions. Comme par exemple le jour du nettoyage de votre plage locale, ce sera comme cela, mais partout dans le monde. Il y a plus de 1000 initiatives déjà enregistrées. Les gens vont installer de l’isolation dans des écoles, faire des potagers, gonfler les pneus des voitures. L’intérêt, c’est que les citoyens prouvent que nous sommes prêts à commencer à réduire nos émissions, pour qu’en décembre, les dirigeants puissent sceller un accord aussi ambitieux que ce que la science exige, et nous donner les meilleures chances de maintenir notre planète habitable.”