DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Kirghizstan retient son souffle avant un référendum à hauts risques

Vous lisez:

Le Kirghizstan retient son souffle avant un référendum à hauts risques

Taille du texte Aa Aa

Les militaires ont commencé à voter en avance pour ce scrutin prévu dimanche. 2,5 millions d‘électeurs devront dire s’ils approuvent ou non la nouvelle constitution qui affaiblit le président au bénéfice du parlement.

Le gouvernement par intérim qui a pris le pouvoir après le renversement du président déchu Bakiev compte asseoir sa légitimité avec ce référendum.

Mais les nerfs sont à vifs entre les kirghizes et la minorité ouzbèke après les violences de la mi-mai qui ont fait entre 250 et 2000 morts. Les 75 000 personnes réfugiées en Ouzbékistan sont toutefois presque toutes rentrées chez elles ces derniers jours.

Signe de ces tensions, un neveu de l’ex chef de l’Etat Bakiev a été arrêté. Il a avoué son implication dans les affrontements interethniques dans le sud du Kirghizstan.

Le gouvernement provisoire a toujours accusé Bakiev d’avoir orchestré ces troubles pour tenter de revenir au pouvoir.