DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Compromis comme prévu au G20

Vous lisez:

Compromis comme prévu au G20

Taille du texte Aa Aa

Selon un scénario prévisible, le G20 a accouché d’un compromis entre les partisans d’une politique de relance, en particulier les Etats-Unis et les principaux pays émergents, comme le Brésil, et les tenants d’une politique de rigueur, Européens et Japonais. Le communiqué final dira ainsi que “Les plans de réduction des déficits devront être adaptés aux conditions particulières de chaque pays concerné, pour ne pas compromettre la reprise économique.”

Les pays développés vont quand même s’engager à diviser leur déficit public par deux d’ici à 2013, suivant en cela la proposition faite samedi soir par le Premier ministre canadien. Tandis que les économies émergentes qui, elles, affichent des excédents, sont appelées à “accroître la flexibilité” de leur taux de change. Autrement dit, à ne pas avoir une devise sous-évaluée pour protéger leurs exportations. La Chine est en premier lieu visée.

Ce communiqué final tout en nuances illustre de manière exemplaire le propos d’un institut de recherche canadien selon lequel l’objectif poursuivi dans le communiqué final d’un sommet international est souvent de ne pas dévoiler sa pensée pour ne pas exposer les divergences…